Comment écrire moins en classe quand on est dysgraphique

Votre enfant ou un élève dans votre classe peine à apprendre à écrire ? Intervenez sans attendre. Il pourra ainsi continuer à avancer dans ses apprentissages scolaires, et ne prendra pas de retard.

Pour les plus petits (GS, CP, CE1) :

Utiliser des lettres étiquettes.

Il est possible d’en fabriquer. Dans ce cas, mieux vaut les plastifier, voire les aimanter.

Lot de 200 lettres minuscules cursives

Celles que l’on trouve chez Oppa-Montessori ont l’avantage de se lier entre elles, et ainsi de donner une unité visuelle réaliste.

 

Au fur et à mesure, on peut passer aux étiquettes « sons complexes », ou aux étiquettes « mots ».

Pour les plus grands :

Pour la prise de notes :

  • photocopies, documents sur clé USB ou transmis via pronote
  • scanner-réglette

scanner portable Iriscanbook3La réglette permet de récupérer les cours qui n’ont pas été bien pris, et de les visualiser le soir sur l’écran de l’ordinateur, ou de les imprimer et les coller sur le cahier.

  • prise de notes par l’AVS

Pour les évaluations :

  • exercice à trous, QCM, réponses à relier, entourer, souligner
  • annotation de document PDF
  • dictée vocale
  • dictée à l’AVS

Dans les deux derniers cas, il faut être dans une salle à part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*