Un dialogue incontournable

En 2014, la prise en charge des enfants à besoins spécifiques demeure difficile.

Difficulté d’accès des parents aux informations, diagnostic tardif, incomplet ou erroné, difficulté d’accès aux soins par manque de professionnels, non-remboursement de certains soins, lourdeurs administratives, manque de formation des personnes clés (médecins généralistes, AVS, enseignants…), non-application de préconisations de PPS… sont quelques points à déplorer.

Des avancées ont été faites, mais beaucoup reste à faire.

Chaque professionnel et parent entourant l’enfant n’a qu’une vision partielle de la problématique, sa « part du camembert » :

Schéma des professionnels entourant l'enfant à besoins spécifiques

Seul le dialogue entre tous, avec recherche de l’intérêt premier de l’enfant, et un souci constant de vérité, permettra d’avancer.

Nous ne pouvons pas faire les uns sans les autres.

Il est important de mettre en place des groupes de travail pluriparties, sur les thématiques perfectibles, pour résoudre les problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*