Faire remplir le document Cerfa par son médecin traitant

Pour la démarche MDPH (cf procédure), vous allez devoir faire remplir le document Cerfa ci-dessous par un médecin.

Certificat médical cerfa

Si ce médecin est un spécialiste, un neuropédiatre par exemple, pas de problème, il saura faire.

Par contre, vous pouvez être amené à le faire remplir par votre médecin traitant, soit pour aller plus vite, soit parce qu’il n’y a pas de spécialiste tout proche. Et là, il ne saura pas faire. Il n’en aura peut-être encore jamais vu. Et il connaîtra peu de choses sur les troubles dys et la démarche MDPH. Ce sera à vous de le guider !! 🙁

Voici les points importants :

  • Il faudra nommer le trouble/tous les troubles :
    • le/les troubles dys = troubles symptômes : dyspraxie, dyspraxie visuo-spatiale, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie…
    • les troubles qui sont à la base des troubles symptômes : troubles neurovisuels, de l’attention, MDT…
    • les troubles annexes éventuels mais qui ont aussi un impact au quotidien : vision, audition…
  • Il faudra en détailler TOUTES les conséquences :
    • à la maison
    • à l’école
    • dans la vie sociale et de loisirs
      Un enfant renverse son verre par maladresse

Conséquences pour lui : n’arrive pas à faire la partie écrite de ses devoirs, lire sa poésie afin de l’apprendre, couper sa viande, se servir à boire sans renverser, mettre ses vêtements dans le bon sens, préparer son cartable, mais aussi dévalorisation, anxiété, phobie scolaire…

Conséquences pour vous : diminution de votre temps de travail pour l’accompagner dans ses devoirs, l’aider dans les actes de la vie quotidienne, le conduire à ses rééducations…

Il ne faudra RIEN oublier.

Cela pourra vous paraître lourd. Vous aurez peut-être l’impression d’être le « délateur » de votre enfant, de noircir le tableau, de ne plus voir que les côtés négatifs chez lui, alors qu’il n’est pas QUE cela… Vous avez raison. Ce n’est pas normal. Mais le système actuel est ainsi fait 🙁 Ce système a le mérite d’exister. Quand mon fils était enfant, il n’y avait rien de tout cela. Les MDPH n’existaient pas, ni les AVS, ni la compensation financière pour diminution du temps de travail… Dans 10 ans, 20 ans, le système sera probablement meilleur, si des parents s’expriment et se battent pour l’améliorer. Pour l’heure, c’est ainsi 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*