L’anglais accessible aux dyslexiques

L’anglais est une langue compliquée.
Elle l’est encore plus pour les élèves dyslexiques/dysorthographiques.

 anglais  1120 graphèmes*  40 phonèmes*
 français 190 graphèmes 35 phonèmes
 italien  33 graphèmes  23 phonèmes

* graphèmes : signes écrits
* phonèmes : sons

Mais il existe des choses à faire, et d’autres à éviter.


Notre cerveau a un fonctionnement que nous devons connaître.Avant tout, il est intéressant de comprendre comment fonctionne la mémoire.

Les neurosciences ont apporté des éclairages précieux ces dernières années sur les paramètres optimums de mémorisation.

Les résultats des bilans individualisés (faible empan visuo-attentionnel ? excellente voie auditivo-verbale ?…) sont aussi à prendre en compte, afin de déterminer, pour chaque enfant, sa meilleure façon d’apprendre, et ce qui ne marche absolument pas chez lui et qu’il faut contourner.

Enfin, observer comment les touts petits, de part le monde, apprennent leur langue maternelle permet de définir le bon ordre à respecter :
1. Ils écoutent
2. Ils parlent
3. Ils apprennent à lire et à écrire
4. Ils apprennent la grammaire (la grammaire n’est ni plus ni moins que l’accès à des règles, à des généralités qui facilitent le décodage, alors dédramatisons…)


Pour les plus petits, il est ludique de remplacer leurs dessins animés habituels par quelques séances d’anglais. Il existe de nombreuses petites vidéos sympas sur YouTube.

Citons la série « ELF Kids Vidéos ». Voici mes préférés :

Citons aussi la série « Apprendre l’anglais grâce à des dessins animés ».

 

Ces vidéos ne permettront guère à un enfant dyslexique/dysorthographique de mémoriser l’orthographe, mais plutôt de prendre un bain de prononciation tout en passant un bon moment. Si vous les regardez avec lui et que vous mimez les scènes, ce sera encore mieux !


Logo du logiciel AnkiPour apprendre l’orthographe,
au primaire et début de collège,
le mieux est Anki.

Cf tutoriel sur ce logiciel.

Il existe des listes toutes faites que vous pouvez trouver sur internet (ex : vocabulaire, verbes irréguliers…), ou vous pouvez créer vos propres listes. Créer ses listes permet d’être au plus proche du programme de l’instituteur ou professeur d’anglais de votre enfant.


 

Aimer l'anglais, c'est possibleIl vaut mieux travailler peu mais régulièrement, 5 à 10 mn par jour par exemple, que 2 fois 1 h dans la semaine, et il vaut mieux commencer par réviser ses dernières séquences, puis rajouter 5 mots nouveaux.

 


Pour les plus grands : Duolingo

Logo Duolingo

 

 

Ce site, entièrement gratuit, permet de renforcer l’apprentissage de l’anglais, l’italien, l’espagnol… de façon ludique et efficace, seul chez soi, à son rythme, ou en tout lieu et à tout moment, grâce aux applis pour téléphone portable (On peut ainsi mettre à profit tous les temps perdus, tels les transports en commun…).

Les 500 mots anglais les plus courantsIl faut savoir que lorsqu’on apprend une langue, c’est le vocabulaire qui prime. On peut se débrouiller dans 80 % des situations avec les 500 à 1 000 mots les plus courants.

Duolingo fait travailler le vocabulaire à l’écrit et à l’oral, compréhension et prononciation.

Tous les jours on reçoit un mail dans sa boîte mail pour rappeler de faire ses exercices. Cela permet d’être régulier et persévérant. On peut définir son niveau de départ, et la quantité de travail qu’on veut bien assumer.

Duolingo existe aussi pour la classe, et permet à l’enseignant de suivre les progrès de chacun de ses élèves.

Duolingo pour la classe

 

 

Il existe également dans le même genre Mosalingua et Wlingua, mais je ne les ai pas essayés. Je ne peux donc en parler.


Pour ceux qui apprennent la frappe au clavier, et qui la maîtrise presque mais ont besoin de pratiquer pour gagner en vitesse, pourquoi ne pas le faire en anglais ? Pour cela :

Rapidtyping

 

Rapidtyping en créant ses propres leçons
On peut ainsi suivre le vocabulaire donné par l’enseignant.

 

Logo du jeu en ligne Snow typer

 

 

ou Snow typer, un jeu en ligne présentant des mots en anglais

 

 


Une fois que l’on a les rudiments de la langue, il est important de passer aux phrases entières, aux expressions. On ne peut passer du français à l’anglais par la traduction mots à mots. Il faut aussi capter les intonations et accentuations, et les répéter à l’identique.

Logo de ABA englishABA english est un bon site pour cela.

Une bonne partie est d’accès gratuit.

 

 

Exercice type de l'application Audiocontrast, qui permet de faire la différence entre deux mots aux sonorités toutes prochesEt pour peaufiner sa prononciation : Audiocontrast

Cette application aide à faire la distinction entre des mots aux sonorités très proches.

 

 


Le CECRL, cadre européen commun de référence pour les langues, est utile pour connaître quel objectif viser en fonction de l’âge et des études.

En résumé :
A1 communication et compréhension rudimentaires
A2 communication rudimentaire et compréhension de situations simples
B1 bonne compréhension mais communication hésitante
B2 compréhension et communication correctes
C1 communication et compréhension aisées

Voir plus en détail surtout p 20 et suivantes.

Le A2 est nécessaire pour le brevet des collèges, même si c’est le B1 qui est visé en fin de 3e. Pour le bac, le B2 doit être maîtrisé.

Il existe des tests en ligne pour vérifier son niveau :
test de niveau A2
test de niveau B2


Un dernier point capital : il ne faut pas s’arrêter pendant les vacances. Toujours sur le principe de la répétition espacée :

Si on revoit une notion, elle est réactivée en mémoire, elle n'est pas perdue.

 

 

 

 

 

Portrait of a young boy with the Union Flag ( Union Jack ) of Great Britain on his face.Il est possible de trouver des choses plus ludiques à faire. Pourquoi pas un voyage ? Ou aller à la rencontre de touristes en France. Là, surtout pas de pression : il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs, de ne pas réussir à comprendre ou se faire comprendre. Aucun professeur ne va mettre une note ! Il s’agit juste de prendre du plaisir.

Petit à petit, on se rend compte qu’on pense directement en anglais, sans passer par le français. L’affaire est gagnée !


Ce post vous a apporté quelque chose ? Faites le moi savoir, là juste en dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*