Apprendre avec les pictogrammes

Les pictogrammes, petites images représentant chacune un mot, un seul, de la vie quotidienne, mériteraient d’être plus connus et parfois utilisés pour favoriser les progrès.

Ils peuvent aider les enfants dans plusieurs domaines :

  • mieux rentrer dans le langage, lorsque celui-ci peine à venir ou est incorrect :

Pour acquérir du vocabulaire, en compréhension et expression, corriger la syntaxe, travailler la prononciation, bref jouer avec les mots et y prendre goût !

exemple construction d'une phrase par pictogrammes

 

 

Exemple de construction de phrase
partant d’une image

 

 

On peut y associer un travail sur la conscience phonologique, sons ou syllabes, avec des lettres :

lettres magnetiques minuscules cursives

lettres magnetiques minuscules script

 

 

 

 

 

  • apprendre à gérer ses émotions :

Pouvoir exprimer ses besoins autrement que par des cris et des pleurs,

mieux différentier ses ressentis internes : colère/tristesse/peur…

smileys des émotions

 

 

 

 

 

et mieux les graduer :

échelle d'intensité des émotions

 

 

 

  • percevoir la notion de temps :

En matérialisant les routines de la journée :

routines

planificateur pictos

 

 

 

 

 

 

suivre programme pictos

 

On voit ici qu’on peut adopter des présentations bien différentes. A chacun de trouver ce qui convient !

 

En matérialisant ce qui est passé/présent/à venir

  • sur un emploi du temps :

pictogrammes fixés sur un emploi du temps

 

 

 

 

 

  • sur une surface vierge :

Délimiter des zones hier/aujourd’hui/demain
et le matin, déplacer les pictogrammes de la veille de la zone Aujourd’hui à la zone Hier, et ceux de la zone Demain à la zone Aujourd’hui, et ainsi de suite…

  • intégrer les consignes, les règles de vie :

L’entourage, famille ou école, peut s’en servir pour transmettre des informations, des consignes de façon plus efficace, lorsque l’oral ne suffit pas, et/ou de façon plus permanente, c’est-à-dire en leur absence.

pictogrammes de consignes scolaires barrer cocher colorier coller

pictogramme consigne sieste

 

 

 

 

fiche de procédure pour la douche

 

 

 

 

 

 

 

 

pour ne rien oublier 🙂

 

 

  • et probablement plein d’autres utilités encore, auxquelles je n’ai pas pensé…

Très concrètement :

Vous pouvez commencer avec peu de pictos, pour tester, et augmenter au fur et à mesure des besoins et des idées.

Vous en trouverez sur internet. Il y a des pictos très réalistes, d’autres plus symboliques, des pictos en couleur ou en N&B… Difficile de conseiller : ce qui va plaire et corresponndre aux besoins d’un enfant ne le sera pas pour un autre. Il faut farfouiller. Cela demande un peu de temps au début, mais devient plus rapide lorsqu’on a choisi son « fournisseur ».

livre Les pictogrames II en route vers l'autonomie

 

 

Je trouve ce livre/CD particulièrement agréable.

 

 

Vous pouvez prendre des photos de l’environnement personnel de votre enfant pour compléter.

visage d'homme

visage de fille photo de chien
Papa Léa Fripouille

Vous pouvez :

  • imprimer les images sur feuille bristol, ou les plastifier, pour plus de solidité

plastifieuse

 

 

 

  • coller du velcro adhésif ou un morceau de bande magnétique adhésive derrière :

velcro adhesif

bande magnétique adhésive

 

 

 

  • adapter un classeur, avec une zone pour le rangement/classement des pictos, une zone pour la construction des phrases, une pour l’emploi du temps…

classeur de rangement de pictos

 

 

Le classeur peut être emporté partout
pour servir à tout moment,
et avec tout le monde.

 

On peut utiliser des intercalaires de couleur, pour aider à trouver ce qu’on cherche plus rapidement :

exemple d'organisation d'un classeur de rangement de pictogrammes

 

 

 

 

Une plastifieuse ainsi que les consommables : film plastique pour plastifieuse, bande velcro ou magnétique adhésive, cartouches d’encre d’imprimante… peuvent faire l’objet d’une demande de financement à la MDPH.

Vous préfèrerez peut-être ceux qui sont prêts à l’emploi :

http://www.ideopicto.com/

2 commentaires à propos de “Apprendre avec les pictogrammes”

    • Bonjour,
      Les pictogrammes sont effectivement beaucoup employés avec les enfants autistes, mais il ne faut pas oublier les enfants qui parlent peu, ou construisent mal leurs phrases, ceux qui souvent ne sont compréhensibles que par leur entourage proche… On remarque moins leur problème, mais il est important d’agir efficacement et au plus tôt. Une attention particulière doit être portée aux enfants de petite et moyenne section de maternelle.
      L’utilisation des pictogrammes peut être complètement temporaire, il faut insister là-dessus. C’est un « coup de pouce », qui aide à ancrer les acquisitions, en utilisant la voie visuelle lorsque la voie auditivo-verbale est faible. Il ne faut pas hésiter !
      Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*