Les loisirs, un moment de rééducation ?

Les loisirs mettent en action :

  • faire de la dansela motricité globale : vélo, natation, ski, danse, cirque…
  • la motricité fine : piano, flûte, maquettisme…
  • la coordination oculo-manuelle : dessin, ping-pong…
  • l’attention, la mémorisation auditives : musique, danse…
  • la perception droite/gauche, le traitement visuo-spatial…
  • etc etc…

autant de points qui sont travaillés en séance de rééducation.

Alors quelle est la différence entre un loisir et une rééducation, me direz-vous ? Et peut-on mettre en place des loisirs qui soient utiles aux progrès de l’enfant ??

La rééducation est toujours ciblée, choisie dans un but précis. Le bilan en est le point de départ, en donne les grands axes, et est ensuite complété par une observation en continu. La rééducation évolue, pour se caler au plus proche de ce qu’arrive à faire l’enfant/ce qu’il n’arrive pas à faire.

Les loisirs ne pourront pas être aussi pointus, affinés. Mais ils sont fort utiles…

Alors comment choisir les activités extra-scolaires ?

jouer au pianoAttention aux activités qui se font sous le regard des camarades. Se sentir en perpétuel décalage par rapport aux autres risque de démoraliser l’enfant et de lui donner une mauvaise image de lui. Ce n’est franchement pas le but recherché !

Il faut que cela reste un plaisir. Il est important de rester attentif et d’observer. S’il affiche un grand sourire, s’il est fier de lui, tout va bien, il peut continuer.

Vous pouvez demander conseil aux paramédicaux.

faire du foot

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*